Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

slogan

  • Tags

    IMG_1910.JPG

    Bites. aykü marseille. graffiti. droit de jouir. peinture odeur de gaz. tu as voté graffiti. antonella fiori. cigarette manche ouate. epsylon point. exploration urbaine marseille. graffiti écriture. graffiti voiture. mai 68 slogans et graffiti. walter benjamin. mauvaise herbe poitrine. panneau de signalisation rouillé. cigarette manche ouate. clochard aubagne. clochard sans dent. Nietzsche. graffiti pavés mouillés. poésie et graff. poésie urbaine. graffe et port graffe chez les arbres fruits. graissage de poteau d'incendie. mauvaise herbe dans les interstices de la ville. art contemporain. oeuf au plat. seins. pochoir mural urbain. pochoir mural salle de bain. poteaux métalliques. aykü. bites. trois bouteilles brisée pochoir. elle allume une cigarette. gebonz. photo homme brun de loin. la foule. lbrah collectiv. lavabo d'eau qui déborde. monsieur qui se brosse les dents. les mauvaises herbes art. street art poésie. passages urbains. tag graffiti sur camion. aykü. aykü peinture. hypothèse du chien. miroir sans tain. marseille. trottoir chewing gum. I want you. pince à cheville mouillée. écriture urbaine. henri matisse. marcher corde raide. henri matisse. patron de foulard pour crane chauve. le ciel n'était plus gris il était roux opaque. le mec nu jouit sous l'effet du mouvement des vagues de la mer. point sensibles chez la femme. faire une photo en goutte de pluie. sociologie urbaine. insurrection urbaine. antonella fiori. aykü. epsylon point. berlin. écriture contemporaine. écrire la ville de marseille. parking souterrain. périphérique au bord de la mer. vent violent. mistral. mistral sur le périphérique. I want you. odeur de gaz d'échappement dans les interstices de la ville.

    http://revuesqueeze.com

    Revue Squeeze N°4
    "Nietzsche dans le souterrain"

  • Rue de la Bibliothèque

     

    Ici s'arrête 003.JPG

    Quelques appareils électroménagers s'alignent le long du trottoir -deux réfrigérateurs, une machine à laver, un four à micro-ondes. Ils ont tous servi : la rouille leur suinte des charnières. Ce sont des éléments familiers de n'importe quelle cuisine, mais leur présence dans la rue a quelque chose de surréaliste. Au-dessus de moi, presque au sommet d'un remblai, un homme se promène en smoking blanc, comme s'il avait passé toute la nuit à une soirée. Il se déplace prudemment sur le béton, à croire qu'il a passé sa vie sur des sols qui lui ont appris à se méfier de n'importe quelle surface. Soudain, les sirènes hurlantes des voitures de police chantent leur rengaine. En fond sonore, des gens qui étouffent : trop de lecteurs codes barres, trop de caméra de surveillance, trop de... Plus haut dans la rue, je croise une Asiatique. Son petit garçon s'efforce de l'aider à porter sa valise. Deux hommes approchent, mais aucun ne lui offre son assistance. Entre eux, il y a comme ligne : une frontière. Des milliers d'hommes meurent à cause de ces lignes. Des milliers d'hommes meurent parce qu'ils ne parviennent pas à franchir la frontière.

    http://demo.ovh.net/fr/6ffc436f19b7a186972269aca84a7a88/

  • Sinon Rien

     

    IMG_2241.JPG
    Des nuées de petits insectes se mettent à tourbillonner devant mon visage selon des trajectoires irrégulières, se croisant et se recroisant sans cesse mais sans jamais entrer en collision. Ce ne sont que des points minuscules qui cherchent quelque chose. Je regarde le ciel au travers du nuage de points minuscules. Le ciel est bleu vaste. Le temps sonne comme une cloche sourde. Je me regarde. J'étudie mon visage. Mon visage, mes cheveux, tout. Un sourire étire le coin de mes lèvres. Narcissisme avec tressaillement du doute. Je presse trop fort le tube de dentifrice. C'est un dentifrice qui ressemble à un gros vers engraissé à la chlorophylle. Le lavabo en est éclaboussé. Avec un doigt j'en récupère un peu que j'applique sur ma brosse à dents. J'ouvre la bouche. Je brosse. Le téléphone se met à sonner. Je ne bouge pas. Le matin, je ne réponds jamais au téléphone.

    http://www.marseille2013.org
    http://exilplan-marseille.blogspot.com
  • Marseille ça crache

    Img_2069.jpg
    Marseille ça crache
    ça crache dans les rues
    ça crache sur les trottoirs
    ça crache sur les quais
    les berges les pavés les cours privées
    ça crache le froid le chaud
    ça crache le sec le mouillé
    ça crache le sombre le lourd
    ça crache le clair le léger
    ça crache ça crache
    ça crache ce qui sort
    ça crache des hommes
    ça crache des femmes
    ça crache des existences niées
    ça crache une part de vérité
    ça crache à partir de cette réalité
    ça crache ça crache
    ça crache l'exclusion la fragilité
    ça crache le mensonge la lâcheté
    ça crache le scandale ordinaire
    ça crache la normalité sa monstruosité
    ça crache la légitimité
    ça crache ce qui nous fait
    ça crache ça crache
    ça crache crachat
    ça crache craché