Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

regard déambulatoire

  • Le regard déambulatoire

     

    photograffeurs et poubelles 017.JPG

     

    J'aime marcher dans la ville. Les arrêts de bus. Les coins de rue. Les magasins. Les murs. Je peux regarder. Regarder les gens. Leurs corps. Leurs visages. Leurs vêtements. Regarder la façon dont ils marchent, se tiennent debout, ou ce qu'ils font.
    Ils font partie du paysage comme les graffiti, les tags, comme les panneaux de signalisation, les trottoirs, les poubelles, les sirènes, les voitures, la mer, les bateaux, la lune...
    Autour de moi, sur les murs, les signes se multiplient. Ils me font signe de façon fugitive ou durable. Ils finissent par s'imposer comme symboles et signes d'une époque. Le désordre visuel de la contagion persiste. C'est le regard qui prime et qui garde le dessus. Le regard, c'est l'oeil avant tout, dans sa dimension fonctionnelle et organique. C'est sa faculté de viser. Mais ici, ni proie, ni victime, car ce qui est en jeu, c'est le processus et la justesse de la précision : la justesse de l'acte.
    Lorsque je marche, je me situe du côté de l'éphémère, des indices, de l'incertain, de la fragilité. Je me concentre sur la trace et sa matérialité. Je suis comme un appareil de photographie. Et mon corps, tantôt se faisant lui-même inscription dans l'espace public, tantôt jouant de cette distance, ne cesse de construire une poétique urbaine qui est le fruit d'une visée esthétique. La manière dont je regarde le temps présent dans sa réalité immédiate, trace la réalisation d'un parcours qui s'inscrit dans l'enchevêtrement des territoires urbains.
    Les images que je photographie en appellent d'autres, et cette répétition hasardeuse caractérise mon existence, inscrite dans la morphologie urbaine comme la mise en devenir d'un destin.

     

    http://www.radiodiction.org/

    Tous les mardis de 13 à 14 heures 88.4