Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

poétique urbaine

  • Noailles ordinaire

    hors lits 6 010.JPG

    Une odeur de nourriture flotte dans l'air. Un parfum de salsa. Un curieux cocktail de sauce tomate et de persillade où se mêlent les effluves marins et la puanteur des poubelles. Il y a une musique de jazz à la radio. Quelques hommes en lunettes noires. C'est une matinée ensoleillée. Dans sa cuisine, une femme récure des casseroles en regardant le monde défiler sous ses fenêtres. Des voitures passent et des femmes en foulard se rendent chez des voisines pour boire le café. Non loin de là, un gamin chante en s'accompagnant au violon sur une place jonchée d'un fatras de papiers gras. Une fille aux cheveux noirs est assise à la table d'en face. Elle mange des fraises.

    http://traction-brabant.blogspot.fr/
    [course poursuite] dans Traction-Brabant 64

  • Un peu de fièvre

    GraffRobinet 002.JPG

    Toutes sortes de choses
    Toutes sortes de sons

    Mégots de cigarettes
    Poubelles défoncées
    Saleté dévastatrice
    Moiteur provocante

    Univers égocentrique
    Lèvres rouges
    Devantures de magasins

    Boulangeries
    Galeries de visages
    Piliers de bars

    La force qu'il faut pour
    Vivre une vie privée
    Sous le bruit et dans
    Le fracas du monde

  • Passage piétons

    PrépaIVS 010.JPG

    Rires étouffés. éclats de voix à la dérive. les nuages ne bougent pas. une immobilité dans l'air, dans la lumière crépusculaire. tout le monde dehors à déambuler, ou assis sur des bancs dans la pénombre. les gens vont et viennent. des images qui bougent. des personnages qui surgissent d'un creux dans le trottoir, d'un renfoncement, d'une fente. Cris d'oiseaux. magnifiques oiseaux qui chantent tous ensemble dans les dernières lueurs du couchant et clament leur joie à la lumière agonisante.

    Paysages écrits 23 - décembre 2014
    https://sites.google.com/site/revuepaysagesecrits/home
    de la page 123 à la page 125

  • La casse

    été2013 003.JPG

    Une femme conduisant un enfant dans une poussette marche vite. Un mini-bus tagué de bleu stationne derrière un taxi. Des gens promènent leur chien. Il y a des coureurs et des cyclistes. L'air est tassé et compact. Un homme allume une cigarette. Il inhale profondément la fumée. Puis, il fait quelques pas sur le trottoir. Des clochards se traînent en demandant de la monnaie. L'homme leur montre ses mains vides. Il poursuit son chemin. Ses yeux sont écorcés. Tout ce qu'il reste, c'est un rectangle noir.

    http://asphodele-edition.pagesperso-orange.fr/Confettis.h...

    Publication d'un long poème qui s'intitule "De Black"
    dans la collection Confettis des éditions Asphodèle
    Achat sur commande en ligne uniquement. Prix : 2€