Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

montagne russe

  • Demain je pars

     

    photograffeurs et poubelles 037.JPG

    Le corps. ses froissements. sa chair de poule. comme sur la mer. en toute délicatesse. la tête. le sexe. dans l'évidence qui se joue. au clair-obscur du fait brut d'exister. on respire en mesure. dans une espèce d'aire qui donne aux gestes. aux paroles. cette courbe de provocation jusqu'à la gueule de bois. Qui ? Quoi ? Tu ? Toi ? Moi ? un point d'interrogation cherche sa place sous le déluge de pluie. Il y a du vent. Dans la rue, devant le snack, les voitures passent en flux continu. Il pleut, bien entendu. A l'arrêt de bus. manteau rouge. bottes noires à talons. une femme vient de perdre son sac. plus d'argent. même plus de quoi téléphoner. Elle dit qu'on dirait que le bus ne passera jamais. qu'il aurait dû passer il y a dix minutes. et le bus n'a pas l'air d'arriver. C'est une véritable folie que de vouloir sortir dans les rues. Des montagnes russes de poubelles jonchent les trottoirs. elles explosent en décomposition de taches grises et brunes. La nuit, une horde de rats se gave de cette poisse famélique jusqu'à ce que mort s'ensuive. Au loin, sur la mer, les bateaux sont rassemblés comme des papillons qui butinent. trente. quarante bateaux. presque les uns contre les autres. ouverts à tous les vents. dans le chaos et la multiplicité des choses.

     

    Tous les mardis de 13 à 14 heures 88.4 Radiodiction

    http://www.radiodiction.org/