Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la bonne franquette

  • Le Centre Français de Berlin

     

    Berlin-Toulouse 102.jpg

    Lorsque je prends la direction de Liverpool Strasse, la chaleur s'insinue dans  les pieds par l'asphalte de la chaussée. J'ai chaud et la sensation de chaud est encore plus forte parce que j'ai le ventre vide et que je ressens une formidable envie de manger. Je cherche la Tour Eiffel. C'est elle qui va m'indiquer que je suis arrivée au Centre Français. ça y est, je la vois !... Mais que vois-je ?... Me voilà devant "Le Village Français", une série de stands qui représente les régions touristiques de France, avec en prime, pour cocoriser le tout, des tables recouvertes de toiles cirées Bleu-Blanc-Rouge. D'ailleurs, sur l'une d'elles, il y a un accordéon qui semble oublié. Tout y est, Au revoir, Auf wiedersehen, Ricard, le château d'If, Attention je mords, Attention je monte la garde, Baguette, Champignons, Vins fins, Pâtisserie du Musée, Tarte flambée, La bonne Franquette... Au fur et à mesure que je me déplace, j'ai l'impression de perdre le sens des réalités. Un voile se répand autour de moi, comme un brouillard. Puis, ce que je vois commence à se distordre, à s'étirer comme vu à travers un grand angle : Mireille Mathieu ! Sur la scène, regards langoureux et voix chevrotante en prime, le clone, la copie conforme de Mireille Mathieu. Pour bien regarder, il faut savoir ouvrir, mais aussi, fermer les yeux écrivait Aby Warburg. J'ouvre. Je ferme les yeux. Je vois toujours Mireille Mathieu. Je comprends que toute la mertitude des choses de la France se trouve concentrée devant le Centre Français de Berlin. Je m'y rends pour voir la première du spectacle Entre 2 chaises mis en scène par Hélène Lebonnois et Alexandra Zoe de La Ménagerie (plateforme du théâtre francophone à Berlin)

    http://lamenagerie.wordpress.com/