Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cours joseph thierry

  • Les talons

    04.2010 006.JPG
    Dans le silence du petit matin, son téléphone se déclenche. Elle le sort de son sac à mains. Répond. Mon regard dévie sur la tasse posée devant elle. La trace de son rouge à lèvres s'est imprimée sur le rebord. J'inspecte la rangée de buveurs à droite et à gauche. Ils sont tous plongés dans diverses variations sur le même thème. Un des hommes, assis à une table, tape sur sa tasse vide avec une cuillère et demande à la serveuse, un autre café. Je sors dans la rue. Une pluie douce et calme commence à tomber. Je marque une pause devant la dalle en béton d'où dépasse un montant en fer scié à quelques centimètres du sol. Un mec en bicyclette pédale au milieu de la montée. Ayant perdu l'élan de l'ascension, il s'est levé de sa selle et le vélo tangue de droite à gauche sous l'action de ses jambes. Une porte claque. Elle se précipite dans l'escalier. Plop, plop, plop, font ses talons. D'un coup sec de la main, elle rejette dans son dos ses épais cheveux frisés. Les chats, peu à peu, commencent à lécher la racine de leur queue. Le ciel, d'un bleu profond de saphir, d'abîme, entre tout entier dans la rue.