Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

écriture sur les murs

  • Travelling mental

    Meemy 028.JPG

    Pluies d'automne. bourrasques soudaines. nuages qui courent dans le ciel. brusques éclaircies. voitures qui filent sur la chaussée. culs des piétons qui se hâtent. coups de klaxons. cacophonie de la ville pressée. parapluies ouverts pour se protéger de la pluie. emballages d'ampoules électriques sur le trottoir. vieux sacs en plastique. bouteilles vides. petits bouts de journaux. pissotières des chiens. lambeaux déchiquetés. magasins de vêtements jaune vomi avec les affaires du jour en gros caractères. voitures arrêtées au feu rouge. gaz d'échappement. Où voudrais-tu aller ? Ailleurs ?

    http://traction-brabant.blogspot.fr/
    3 poèmes dans le n°59
    pages 34, 36, 10

  • Poématique

    septembre 025.JPG

    Il fait froid. Il pleut. Il vase. C'est vraiment un temps dégueulasse. Dans les rues, c'est comme si l'heure du couvre-feu avait sonné. La vie s'écoule comme amortie. Je laisse errer mon regard sur la salle du bistrot. Par-delà une cloison de bois peint et de verre dépoli, des hommes épais rient au comptoir. Dehors, il y a des chantiers et des immeubles neufs avec des portes de plexiglas, où viennent vivre des cadres avec des attachés-cases et des lunettes à verres rectangulaires.
    La ville change. Elle ne passe pas d'un monde à l'autre, celui qui se meurt et celui qui n'en finit pas de naître, elle sort de l'ancien monde vers des lieux hors de tous les lieux, c'est-à-dire, des lieux qui écartent en même temps qu'ils privent de relation avec le monde commun.
    Sur le port, tous les bancs publics ont disparu. Il ne reste que la pierre et son rôle purement militaire.

    "L'étrangère" micro-fiction publiée dans le magazine de l'ADA
    http://www.autour-des-auteurs.net/magazine/new_mag.html

    L'Ampoule n°6 des éditions de l'abat-jour
    http://www.editionsdelabatjour.com/

  • La canne à pêche

    Marine&street 013.JPG

    Les vagues martèlent sans relâche les gros rochers lisses qui gisent, comme tombés de la main d'un géant étourdi, au pied des falaises éternellement résistantes. On a peine à concevoir que c'est la même mer qui prend le bleu cristallin de l'été et déploie une uniformité azurée que seules troublent les minces nappes d'huile laissées par les bateaux de pêche ou le blanc éclatant des mouettes qui planent. Pour l'heure, la mer est agitée. Elle vomit des boules d'écume qui filent à sa surface et d'inévitables bouteilles qui ne contiennent aucun message.
    Tandis que j'approche du bord de l'eau, la canne d'un pêcheur est presque verticale. Son extrémité vibre très haut au-dessus de sa tête tandis qu'à ses pieds le poisson tourbillonne et se courbe. Des deux mains, il serre si fort sa canne que ses articulations blanchissent. Lorsqu'il lève sa canne, ses pieds nus glissent sur le rocher lisse et mouillé, et il tombe dans l'eau. "Putain !" s'exclame le pêcheur en se remettant péniblement debout sur le rocher. Il est trempé jusqu'aux genoux. Je me penche pour récupérer sa canne et le lui rend.

    http://www.editionsdelabatjour.com/

    p.76 vous pourrez lire ma microfiction
    Notre Dame des morts violentes

  • Dernier match de la saison

    IMG_3311 (2).JPG

    La lumière très vive écrase et tache la ville en noir et blanc. masses de béton et fenêtres vides. pas de couleurs aujourd'hui. Je marche dans les rues jusqu'à la gare. Autour de moi, beaucoup de chantiers. des immeubles réparés ou démolis. de nouveaux construits à la place.
    Tout au long du trajet, les rues empestent la pisse et la merde. Cours Garibaldi, un bazar asiatique vient d'ouvrir ses portes. Parmi les bouilloires et les casseroles, les pots et les ustensiles, parmi les vêtements et les chaussures, l'huile de sésame et la sauce de soja, parmi les fruits et les légumes, il y a du café et de la soie.
    Dans la gare, des centaines de personnes attendent des trains. Il y a des gens. des gens qui marchent vite. des gens qui sortent de la bouche du métro. Il y a des bagages partout. une masse dense ondule sur les quais. Je vois une femme qui porte des bas noirs. Elle s'explique avec un distributeur automatique de billets de banque. Plus loin, un enfant cherche des trésors dans les poubelles. Un jeune garçon, tout en cuir, avec un crucifix tatoué sur le nombril, l'accompagne.
    Même si je sens la chaleur du soleil sur ma peau, la fraîcheur de l'air me rappelle que l'hiver vient juste de finir. pas d'arc-en-ciel aujourd'hui. Les nuages vont vite. Je tourne la tête. Sur le parking, un jeune garçon avec un ballon. un jeune garçon avec un rêve. un ballon sur son pied. sur son genou. sur sa tête. Un jeune garçon avec un ballon, sous le soleil et sous le pluie.

    http://revuesqueeze.com

    Revue Squeeze N°4
    "Nietzsche dans le souterrain"

     

     

  • Tags

    IMG_1910.JPG

    Bites. aykü marseille. graffiti. droit de jouir. peinture odeur de gaz. tu as voté graffiti. antonella fiori. cigarette manche ouate. epsylon point. exploration urbaine marseille. graffiti écriture. graffiti voiture. mai 68 slogans et graffiti. walter benjamin. mauvaise herbe poitrine. panneau de signalisation rouillé. cigarette manche ouate. clochard aubagne. clochard sans dent. Nietzsche. graffiti pavés mouillés. poésie et graff. poésie urbaine. graffe et port graffe chez les arbres fruits. graissage de poteau d'incendie. mauvaise herbe dans les interstices de la ville. art contemporain. oeuf au plat. seins. pochoir mural urbain. pochoir mural salle de bain. poteaux métalliques. aykü. bites. trois bouteilles brisée pochoir. elle allume une cigarette. gebonz. photo homme brun de loin. la foule. lbrah collectiv. lavabo d'eau qui déborde. monsieur qui se brosse les dents. les mauvaises herbes art. street art poésie. passages urbains. tag graffiti sur camion. aykü. aykü peinture. hypothèse du chien. miroir sans tain. marseille. trottoir chewing gum. I want you. pince à cheville mouillée. écriture urbaine. henri matisse. marcher corde raide. henri matisse. patron de foulard pour crane chauve. le ciel n'était plus gris il était roux opaque. le mec nu jouit sous l'effet du mouvement des vagues de la mer. point sensibles chez la femme. faire une photo en goutte de pluie. sociologie urbaine. insurrection urbaine. antonella fiori. aykü. epsylon point. berlin. écriture contemporaine. écrire la ville de marseille. parking souterrain. périphérique au bord de la mer. vent violent. mistral. mistral sur le périphérique. I want you. odeur de gaz d'échappement dans les interstices de la ville.

    http://revuesqueeze.com

    Revue Squeeze N°4
    "Nietzsche dans le souterrain"