Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

écrire la ville de marseille

  • Chemins de traverse

    eausalée 003.JPG

    Traverser le parc, longer la courbe de la voie express, là où les voitures sont rares et roulent doucement, monter sur le remblai du tunnel, se prendre le pied dans un vieux morceau de journal qui s'enroule autour de la cheville, traîner la page sur une vingtaine de mètres, penser aux gros titres qui s'impriment sur la cheville, donner un coup de pied dans le journal, continuer sans jamais regarder derrière, reprendre son souffle sous le rayon de lumière.

    http://traction-brabant.blogspot.fr/
    [course poursuite] dans Traction-Brabant 64

  • Travelling mental

    Meemy 028.JPG

    Pluies d'automne. bourrasques soudaines. nuages qui courent dans le ciel. brusques éclaircies. voitures qui filent sur la chaussée. culs des piétons qui se hâtent. coups de klaxons. cacophonie de la ville pressée. parapluies ouverts pour se protéger de la pluie. emballages d'ampoules électriques sur le trottoir. vieux sacs en plastique. bouteilles vides. petits bouts de journaux. pissotières des chiens. lambeaux déchiquetés. magasins de vêtements jaune vomi avec les affaires du jour en gros caractères. voitures arrêtées au feu rouge. gaz d'échappement. Où voudrais-tu aller ? Ailleurs ?

    http://traction-brabant.blogspot.fr/
    3 poèmes dans le n°59
    pages 34, 36, 10

  • Plage du Prophète

    GraffRobinet 004.JPG

    Le jour commence à baisser. L'eau miroite faiblement. Le ressac déferle en de longues ondulations. Un groupe de mouettes rase la crête écumeuse des vagues. Un bateau solitaire, rentrant au port, se détache sur l'immensité vide de la mer qui s'empourpre.
    Je reste longtemps debout sur la plage, à attendre la disparition des derniers rayons du soleil.
    Les voitures roulent sur la Corniche. On voit les phares de très loin. Je regarde les phares grossir, puis disparaître.
    Il y a toujours un peu de vent.

    Revue 17 secondes N°5
    Page 6 "Voie rapide" et "Passerelle"
    http://fr.calameo.com/read/002027389ea2f499f4d0d

  • Un goût de rouge à lèvres

    streetanniversaire 017.jpg

    Tout en ventre et en petits talons, elles roulent leurs mécaniques bien huilées, sur les trottoirs de la rue de Rome. L'allure fauve et le ronron facile, elles sont plutôt maîtresses que bonnes femmes, Coca-Kebab McDo et poignées de mains ou coups de poings. Le rire à gorges déployées, elles ont des mots râpés dans la bouche et des voix pour les dire : mots rimés, mots triturés, mots scooters... pure poésie du brut, langue de récup... sur leur passage, un téléviseur désossé ressemble à une antiquité remontant d'un autre siècle. Un canapé, pas vilain, en skaï chocolat ferait le bonheur de qui n'en a pas. La rue est à tout le monde, et du monde il y en a.

    http://www.riotinto.fr
    mon autre site consacré à la mémoire ouvrière de l'Estaque

  • Changement d'heure

    septembre 033.JPG

    Le vieil homme sur le trottoir. voix aiguë. nasillarde. discours qui ne veut rien dire. Il est tapi entre deux automobiles en stationnement. Voiture de police qui tourne au coin de la rue. Gaz d'échappement. Une fille en pantalon rose. chaussures à talons exagérés. chevelure en désordre. Les hommes la dévisagent. Au marché des Capucins les mouches bourdonnent. Le sol est puant. Les gens passent. Les gens hâtent le pas. Les gens détournent les yeux. Ils regardent parfois avec curiosité. Il fait froid en ce moment. Il fait très froid. Il y a du vent. un vent fort qui souffle. On le sent dans les os. On s'en remplit les poumons. On respire des odeurs abrasives. L'air a mauvais goût. L'air empeste. Une température assez fraîche pour purifier les poumons, et cependant l'air empeste. Le ciel tourbillonne avec le vent. On sent l'air froid s'insinuer autour du châssis de la fenêtre. Il va falloir calfeutrer. Un clochard étalé sur le seuil d'un immeuble. Il mourra peut-être de froid. Bientôt le solstice d'hiver.

     http://www.editionsdelabatjour.com/
    mes microfictions à lire dans la revue l'Ampoule