Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

poésie

  • L'instant présent

    IMG_2244.JPG

    Le cargo fend la mer, chargé de containers. Un homme et une femme longent la plage. Un homme seul flatte son chien. Le vent souffle. La mer bouillonne. Le ciel se voûte. L'air remue. Une porte s'ouvre dans une maison beige. Un vieil homme planté sous un feu tricolore, n'ose pas traverser la rue, malgré le signal vert. Son visage est tellement ridé qu'il est difficile d'y déceler une expression quelconque. Ce qu'on remarque d'abord, c'est le petit oiseau qu'il tient doucement entre ses mains serrées contre son corps. Il tourne la tête et sourit à l'oiseau, dont la petite tête bleue aux yeux fermés se blottit faiblement contre lui.

  • Un peu de fièvre

    GraffRobinet 002.JPG

    Toutes sortes de choses
    Toutes sortes de sons

    Mégots de cigarettes
    Poubelles défoncées
    Saleté dévastatrice
    Moiteur provocante

    Univers égocentrique
    Lèvres rouges
    Devantures de magasins

    Boulangeries
    Galeries de visages
    Piliers de bars

    La force qu'il faut pour
    Vivre une vie privée
    Sous le bruit et dans
    Le fracas du monde

  • Statue équestre

    Minuit

    Démentiels démentis

    Il doit bien exister quelque

    chose d'important dans la vie

    Statue équestre / boîte à gifles

    C'est pas tous les jours dimanche

    Sois sage / rentre dans le rang

    Le commun / le domestique

    Reste dans le trou

    Ecrase le Saint Marcellin à

    la fourchette

    Sous les crocs ça fait mouche

     

  • Polaroïd Burger

     329963819.jpg

    La gueule de bois de ma génération

    ne soigne pas les caries dentaires

    Derrière le miroir vide

    mes doigts absorbent l'horizon

    mon regard se fige

    le feu vire au vert

    Ce soir le ciel ressemble

    à une blessure

    et l'étau se resserre

    sans ajustement d'horaire

  • Vaseline

    Il est tard / Il est tôt

    vieux kleenex / boîtes de bières

    Inutile de repeindre le ciel

    Il est toujours prêt à mordre

    La ville rouillée bleue comme une cassure

    négocie dans les chiottes des procédés

    néons enduits de vaseline

     

    Il est tard / Il est tôt

    Cris ombres devant les frontières

    des terres ex-foliées

    un graffiti porno se bouche les

    narines pleines de mousse

    Des porcs grognent dans la vase

    la mémoire des oiseaux danse

    sur la place

     

    Il est tard / Il est tôt

    la terre tourne on s'en aperçoit pas

    Nos rêves mordent dans la réalité

    d'une rage électrifiée entre nos

    lèvres closes

     

    Il est tard / Il est tôt

    les sardines radioactives pleurent

    de soulagement