Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Eros Bar

    a95f0595eeb1640e622466fac2ed2ea2.jpg

    Le silence dans

    un coin de ciel

    déborde les jours de

    [PLUIE]

    Il pleut derrière

    la vitre rouillée bleue

    comme une censure

    qui achève le passage

    d'une bande magnétique

    en dents de scie

    [NOIR/ORANGE CHEESEBURGER]

    Cri-ombre crevant les frontières

    d'un graffiti porno des

    terres exfoliées

    [négociations dans les chiottes]

    Evidemment

    le froid n'a rien à déclarer

    les pauvres sont de sortie

    et se bouchent les narines

    les autres investissent

    avec des procédés-néons

    enduits de vaseline

    Il est tard/Il est tôt

    les arbres immobiles

    attendent le gel

    le vent s'engouffre

    dans le paysage

    inutile de repeindre le

    [CIEL]

    il est toujours prêt à

    [MORDRE]

  • Sur le mur

    0d0a2d2db56dff3241afab16c0df03ec.jpg

    Réalise que tu peux apprendre des choses en écrivant sur le mur d'un sous-sol car c'est du béton et le béton empêche la facilité. On choisit ses mots avec soin quand on doit écrire au crayon sur du ciment.

    Edward Berko "Sur le mur"

  • Voulez-vous que je vous le dise ?

     

    ae56821c08d97d0ca77c1f4da58dca02.jpg

    Sur les murs              sans cesse remis à neuf

    toutes sortes de traces             inscriptions           dessins         peintures

    apparaissent puis sont                         sur-chargés                 ef-facés

    re-commencés         au rythme des pulsations du          corps URBAIN

    sans trêve ni fin      ILS se dégradent         évoluent         ILS se transforment

    c'est de leur fragilité qu'ILS tirent       leur plus grande              FORCE

    ILS vont ILS viennent ILS se logent dans tous les recoins ILS font tout pour

    se faire remarquer                   comme la VIE            ILS résistent aux

    ORDRES         parce que tout ce qui vit est                [MOUVEMENT]

    Le mur est quelque chose de merveilleux, n'est-ce pas ?

    J'ai toujours prêté une grande attention à ce qui s'y passe.

    Quand j'étais jeune, souvent j'ai même copié les graffitis.

    Picasso à Brassaï